AUJOURD'HUI
11
SEMAINE DERNIERE
2898
PAGES VUES
289239
TOTAL VISITES
280750

Pas de pénurie réelle du carburant au Burundi, selon le directeur du carburant

BUJUMBURA, 5 oct 2017 : Le manque des produits pétroliers, surtout de type essence, observé ces derniers temps est en grande partie dû au problème de maîtrise du nouveau système de gestion des opérations douanières qui se font selon les procédures du territoire douanier unique, a annoncé mercredi le 4 octobre 2017 M. Daniel Mpitabakana, directeur du carburant au ministère de l’Energie et des Mines, dans un point de presse.

En effet, il s’est observé le manque de carburant de type essence dans certaines stations-service depuis le week-end dernier, a déclaré M. Mpitabakana. Cependant, il a indiqué qu’au cours d’une réunion organisée mardi le 26 septembre 2017 avec les importateurs du carburant, ces derniers ont constaté que le pays n’avait pas à craindre une pénurie du carburant, compte tenu de la présence de ce produit dans les tanks à l’intérieur du pays et celui qui est en cours de route.

Les perturbations observées dans la distribution de ce produit sont liées à l’installation d’un nouveau système de gestion des opérations douanières selon les procédures du territoire unique, a expliqué M. Mpitabakana. Selon lui, ces procédures exigent que les documents de transfert des marchandises, qui doivent quitter le port d’arrivée vers tous les pays de l’EAC, soient préalablement recherchés avant la sortie des marchandises. Ces documents sont payés et délivrés au Burundi pour ensuite être acheminés au service de douane de Tanzanie (Tanzania revenue authority) qui délivre, à son tour, les documents de transfert qui étaient auparavant délivrés par les services de douanes burundais à Kobero.

Le manque de maitrise de ce nouvel outil du territoire douanier unique, le problème de transfert des documents exigés de Bujumbura vers Dar-Es-Salam et le manque d’habileté de certains déclarants sont à la base du retard de livraison de ces produits qui s’est fait remarquer depuis le week-end dernier, a précisé le directeur du carburant au ministère en charge de l’Energie. Cela s’est révélé dans la réunion tenue lundi le 2 octobre 2017 avec les services de l’OBR en charge des opérations douanières
et certains importateurs qui ont eu de sérieux problèmes dans le traitement de leurs dossiers et qui a occasionné le retard de leurs marchandises, a signalé M. Mpitabakana. Il a informé que des camions chargés depuis mardi le 26 septembre 2017 ont quitté Dar-Es-Salam mercredi le 4 octobre 2017.

Selon le directeur du carburant, la situation est redevenue normale car près d’une centaine de camions sont en route vers Bujumbura, avec tous les types de produits pétroliers.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves