AUJOURD'HUI
11
SEMAINE DERNIERE
2898
PAGES VUES
289239
TOTAL VISITES
280750

Le Deuxième Vice-Président de la République présente le bilan du programme du Gouvernement

Bujumbura, 05 oct 2017 (DWC) : Le deuxième Vice-Président de la République Monsieur Joseph Butore a présenté au Parlement, ce jeudi 05 octobre 2017 à l’hémicycle de Kigobe, la mise en application du programme du Gouvernement dans le domaine économique et social des 12 ministères relevant de son bureau, pour le 1er semestre 2017.

Monsieur Butore a précisé, dans sa présentation, que l’article 163 de la Constitution de la République du Burundi prévoit que « Les deux chambres du Parlement se réunissent en congrès pour évaluer tous les six mois, la mise en application du programme du Gouvernement ». Il a en outre rappelé que la dernière présentation du genre a eu lieu le 14 mars 2017 concernant les réalisations du 2è semestre 2016.

Le 2è Vice-Président de la République a signalé que, comme pour l’’année 2016, la mise en œuvre du programme du Gouvernement s’est appuyée sur les ressources internes de l’Etat, et dans une moindre mesure, sur des apports extérieurs de quelques partenaires techniques et financiers.

La mise en application du programme du Gouvernement, a indiqué Monsieur Butore, pour le 1er semestre 2017, a été caractérisée par une gestion responsable des finances publiques, l’adoption des mesures telles que : l’alignement des dépenses de l’Etat sur le budget réellement disponible, la performance dans la collecte des ressources intérieures et une lutte sans merci contre les différentes formes de malversations économiques.

Aux termes de la présentation des réalisations des 12 ministères, Monsieur Butoore a répondu aux questions des députés et sénateurs. Les questions étaient formulées suivant le contenu de la présentation ou les observations tirées de la rencontre des députés avec la population visitée pendant leur mois de vacances.

Quelques unes de ces questions étaient telles que : l’Assemblée Nationale vote chaque année un budget pour le remplacement des retraités mais le constat est que, si remplacement il ya, concerne une seule personne quand le salaire d’un retraité peut engager 3 à 4 nouveaux employés ; les frais des marchés publics offerts aux communes devraient bénéficier aux gens des communes concernées et non toujours aux ressortissants de la capitale ; les fournisseurs des écoles à internats majorent les prix des denrées entrainant ainsi des dettes difficilement remboursables quand le ministère en charge de l’Education prévoit le budget suffisant ; le sommet du COMESA se tiendra t-il à Bujumbura ou pas ; tous les chantiers ferment à cause de l’OBM ( Office burundais des mines) ; le lac Tanganyika devient de plus en plus un dépotoir alors qu’il regorge de ressources utiles à la population ; la protection des terres arables au lieu de les gaspiller en y multipliant le béton ; chercher les résultats de la recherche en pétrole des années 1980 par la société américaine AMOCO,…

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves