AUJOURD'HUI
74
SEMAINE DERNIERE
2177
PAGES VUES
299408
TOTAL VISITES
294437

Marche manifestation contre la décision de la CPI d’ouvrir une enquête sur la situation au Burundi

BUBANZA/MAKAMBA/CIBITOKE/MWARO, 13 nov 2017 : Une marche manifestation a été organisée samedi le 11 novembre 2017 dans toutes les provinces pour s’insurger contre la décision de la Cour pénale internationale (CPI) d’ouvrir une enquête sur les crimes commis au Burundi. En province Bubanza (nord-ouest du Burundi), la marche manifestation a été marquée par la présence des parlementaires élus dans cette circonscription et des cadres natifs de ladite province, qui s’étaient joints aux habitants en provenance de toutes les cinq communes.

Dans les slogans des manifestants, on pouvait entendre « nous fustigeons la CPI », « Bye bye CPI », « nous soutenons les institutions burundaises », « nous fustigeons toutes les manœuvres qu’opère la CPI contre le Burundi ».

Dans son allocution, l’administrateur de la commune Bubanza, M. François Kazoviyo, a appelé les habitants sur place à toujours avoir un esprit patriotique en songeant toujours au développement de leur patrie, au renforcement de la sécurité et à la consolidation de la paix.

Le gouverneur de la province Bubanza a, à cette occasion, prononcé le discours de circonstance envoyé par le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique.

Cette marche a été débutée par des travaux de développement communautaire qui consistaient en la construction du stade de Bubanza, signale-t-on. En province Makamba (sud du Burundi), le gouverneur Gad Niyukuri accompagné des chefs de services et d’autres natifs travaillant dans d’autres provinces du Burundi, s’est joint à la population locale dans cette marche. La marche a terminé par le curage du caniveau de la route de Makamba menant vers Mabanda, à quelques 200 m de la rivière Buyezi, a constaté l’ABP sur place.

Le gouverneur Niyukuri a procédé à la lecture du message de circonstance envoyé par le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique, après quoi il a demandé à la population de se regrouper en associations ou coopératives d’auto-développement, de renforcer la culture du patriotisme et de maintenir la paix et la sécurité, qui sont le socle de tout développement. Il n’a pas manqué d’inviter la population de Makamba à contribuer aux élections de 2020.

En province Cibitoke (nord-ouest du Burundi), la marche manifestation pour dénoncer la décision de la CPI d’ouvrir une enquête sur le Burundi a eu lieu au chef-lieu de la province, a-t-on constaté sur place.

Toutes les six communes se sont rencontrées pour ce rendez-vous auquel dominaient des jeunes. Dans son discours, le gouverneur de province, Me Joseph Iteriteka, a remercié les participants à cette rencontre organisée pour dénoncer ce qu’il a qualifié de tricherie de la CPI d’avoir antidaté la décision d’ouverture des enquêtes sur le Burundi. Selon le gouverneur Iteriteka, le président burundais a été le premier président clairvoyant dans le monde qui a dévoilé l’instrumentalisation de la CPI. « Les colons devraient savoir que le Burundi est indépendant et qu’il a des juridictions fonctionnelles », a-t-il déclaré. Il a, par après, lu le message du gouvernent prévu en ce jour.

En province Mwaro (centre-ouest du Burundi), la marche manifestation a été organisée sur environ 1,5km, depuis le monument du cinquantenaire jusqu’au stade de Kigutu, au chef-lieu de la province. Les manifestants avaient des pancartes fustigeant l’ouverture d’une enquête de la CPI au Burundi.

A la tête des manifestants, il y avait le gouverneur de province, M. Jean-Marie Nyakarerwa, quelques fonctionnaires et la population de la commune Kayokwe.

Le gouverneur de Mwaro a, à cet effet, prononcé un discours de circonstance axé sur les raisons du gouvernement du Burundi de se retirer définitivement de la CPI. Il a fait savoir que la CPI serait devenue un instrument des ennemis du Burundi pour déstabiliser les institutions du pays indépendant.

Par ailleurs, un match de football opposant l’Ecole technique de Mwaro et le Lycée communal de Mwaro 1 a été livré après la marche manifestation. La première partie du match est terminée sur un score nul, aucune équipe n’ayant pu marquer un but. Dans la deuxième partie, le Lycée communal de Mwaro 1 est revenu avec force et a marqué deux buts. Le match s’est soldé par deux buts à zéro en faveur du Lycée communal Mwaro 1. Il est à rappeler que le match s’inscrivait dans le cadre du tournoi interscolaire.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves