AUJOURD'HUI
156
SEMAINE DERNIERE
2310
PAGES VUES
305849
TOTAL VISITES
302691

DISCOURS DU MINISTRE DES POSTES, DES TECHNOLOGIES

DISCOURS DU MINISTRE DES POSTES, DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ATELIER DE SENSIBILISATION SUR LA STRATEGIE BURUNDI LARGE BANDE ET DE VALIDATION DU RAPPORT D’EVALUATION SUR LES LOIS ET REGLEMENTS DES TIC AU BURUNDI

  • Mesdames, Messieurs les Responsables des TIC dans les différents ministères,
  • Monsieur le Représentant de l’Union Internationale des Télécommunications(UIT) pour l’Afrique Centrale et Madagascar ;
  • Monsieur le Directeur Général de l’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications(ARCT) ;
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux,
  • Messieurs les Consultants ;
  • Distingués invités, Tout protocole observé

1. Au nom de Monsieur le Ministre des Postes, des TIC et des Médias et en mon nom propre, je voudrais vous souhaiter la bienvenue aux travaux de restitution de la stratégie Burundi Large Bande 2025 de ce jeudi 06 décembre 2017

2. Mais avant tout, j’aimerais tout d’abord saluer la pleine et bonne coopération entre le Burundi et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT en sigle), coopération qui a permis de doter la stratégie nationale Large Bande à travers le Projet Burundi Large Bande.

3. Ensuite, je voudrais adresser mes sincères remerciements à l’UIT pour son appui technique, financier et juridique, mais aussi à l’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications (ARCT) pour son apport précieux dans l’amorcement et le suivi de ce projet.

Mesdames, Messieurs, en vos titres et qualités

4. « La complexité des processus de transformation institutionnelle, d’introduction de systèmes légaux ont des effets sur les économies et, la distinction entre différents éléments des institutions et des normes sociales est particulièrement importante surtout dans les pays en développement » .

Cette transformation institutionnelle et ces systèmes légaux n’épargnent pas le secteur des télécommunications. En effet, les télécommunications constituent un secteur essentiel de l’économie de tout pays et elles créent donc un environnement favorable au développement.

5. « Depuis une décennie, le secteur des télécommunications a subi plusieurs bouleversements parmi lesquels un bouleversement économique qui résulte de la libéralisation de ce secteur, c’est-à-dire de son ouverture à la concurrence. Ce type de bouleversement n’a pas seulement consisté à autoriser de nouvelles entreprises à entrer sur le marché mais aussi, contrairement à ce qu’indique le terme trompeur de déréglementation, à ré-réglementer le secteur puisqu’un mécanisme bicéphale de régulation est mis en place dans la plupart des pays. Il comporte une régulation ex ante visant à prévenir les abus de position dominante et à développer la concurrence et une régulation ex post qui sanctionne d’éventuels abus de position dominante » .

6. De ce constat, il ya lieu d’affirmer que les Technologies de l’Information et de Communication(TIC) constituent un levier clé pour le Développement Socio-Economique de tout pays. Certes, ce Développement ne résulte que des Infrastructures Large Bande, ce qui est l’une des priorités du Gouvernement du Burundi.

7. C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré S.E Monsieur le Président de la République lors du lancement du réseau métropolitain à fibre optique et de la Télévision Numérique le 19 décembre 2016 : « Notre vision est de maîtriser les outils et les TIC, de réaliser l’accès universel des TIC pour accélérer la croissance économique de notre pays en vue de le transformer en un autre centre d’excellence et un pôle de référence régional dans le secteur des TIC à l’horizon 2025 »

Mesdames, Messieurs les participants,

8. Le développement optimal du large bande pourrait nécessiter entre autre les préalables notamment :

  • L’encadrement règlementaire adéquat ;
  • Le développement des infrastructures d’accès filaire et radio,
  • La définition des conditions transparentes et égalitaires pour l’ensemble des opérateurs ;
  • La minimisation des couts d’accès

C’est dans ce cadre que, le Ministère des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et des Medias remercie beaucoup l’Union Internationale des Télécommunications(UIT) pour son habituelle collaboration avec le Burundi et son appui pour l’aboutissement de cet important atelier de sensibilisation sur la stratégie large bande pour le Burundi.

9. Jusqu’à l’heure actuelle, un travail non moins important a été accompli :

  • L’élaboration de la stratégie proprement dite,
  • La mise en place du programme de renforcement des capacités,
  • La validation de la stratégie et la signature du décret n°100/186 du 16 octobre 2017 portant création et modalités de gestion du Fonds de Service Universel des TIC au Burundi. Ce texte nous permettra de répondre aux défis ci-haut cités et principalement celui en rapport avec le financement de la présente stratégie. Il reste pour le moment, l’adoption de la stratégie par le Conseil des Ministres et son implémentation sur le territoire du Burundi.

10. Je me réjouis déjà des fruits qui résulteront de cet atelier de sensibilisation et vous invite donc à donner vos contributions, à vous approprier ce document et à suivre avec intérêt toutes les présentations afin que les débats et les échanges interactifs vous fassent arriver à des propositions concrètes , pertinentes, consensuelles qui nous permettront d’améliorer le large bande dans notre beau pays.

C’est par cette note d’espoir que je déclare ouvertes les activités de cet atelier de sensibilisation sur la stratégie Burundi large bande 2025 et de validation du rapport d’évaluation sur les lois et règlements des TIC au Burundi.

Je vous remercie.

Retour
Discours: President et autres

DISCOURS/JOURNEE DU CONTRIBUABLE 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves