AUJOURD'HUI
211
SEMAINE DERNIERE
2579
PAGES VUES
319878
TOTAL VISITES
315132

Le Chef de l’état SEM Pierre Nkurunziza anime une conférence Publique

Kayanza, 29 décembre 2017 (DWG) : Le Chef de l’état burundais SEM Pierre Nkurunziza a animé ce vendredi 29 décembre 2017 en province de Kayanza une conférence publique au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes et du public. C’était une occasion pour le chef de l’état de remercier Dieu Tout Puissant qui prend soin de lui, du Burundi et de tous les burundais et que le pays se trouve entièrement dans la paix et la sécurité. Il a aussi salué les burundais présents au pays et ceux se trouvant à l’étranger. Il a souhaité aux burundais la fête de noël et leur a souhaité les meilleurs vœux 2018.

Plusieurs domaines tels que politique, économie, éducation, transport, sport pour ne citer que ceux-ci ont été évoqués au cours de l’émission.

Le président de la république a apprécié le pas franchi par les séances de moralisation de la société il y a 5 ans, ces enseignements selon lui entrent dans le cadre de formation patriotique. ils ont été bénéfique aux corps de défense nationale et de la sécurité, de la justice, les jeunes, les habitants de la capitale de Bujumbura, les politiciens etc. Le but est d’aider les burundais à bien comprendre les réalités du pays. Plus de 90% des participants ont témoigné de l’intérêt de ces enseignements. Il est revenu sur la connaissance des familles qui composent le Burundi surtout qu’un pays qui ne maîtrise pas son passé il lui est impossible d’arriver à construire dignement son avenir. Il a indiqué que l’ "Histoire ne change jamais c’est plutôt l’avenir qui change".

Concernant la révision de certaines dispositions de la constitution, le chef de l’état a rappelé que la constitution a connu des changements chaque fois de besoin. Au Burundi en 2012 – 2013 la classe politique, la société civile, les églises, les états généraux de la justice avaient recommandé de réviser la constitution pour l’adapter à la réalité actuelle de chose. Il a rappelé que le choix du referendum est une obligation car c’est la voie propre pour changer la constitution qui avait été dorénavant élue par ce peuple. La dite constitution rejette l’envoi des burundais pour comparaître devant les juridictions internationales. Quant au dialogue inter burundais, le Prédisent Pierre Nkurunziza dit que le dialogue va toujours se poursuivre surtout que le pays s’est engagé sur la voie démocratique où la décision de la majorité est à respecter.

Le Président de la République a réagi à la question liée au processus de redynamisation des relations bilatérales entre le Rwanda et le Burundi. Il a affirmé que le Rwanda n’a pas cessé d’agresser le Burundi, ce pays qui héberge ceux qui ont voulu et qui planifient toujours à renverser les institutions. Il a souligné que le Burundi ne va jamais se courber devant le Rwanda ou alors forcer pour établir des relations de coopération. Le Burundi a donc porté plainte contre ce pays et 35 accusations ont été soumises à la communauté internationale.

Quant aux résultats des élections du président de l’EALA qui ont été boycottées par les députés burundais membres de cette assemblée, le chef de l’état dit qu’il a eu violation de procédure. En effet, c’était le tour du Burundi d’assurer la présidence de l’EALA. Le Burundi attend que l’EALA s’exprime sur cette violation, sinon le Burundi saura l’attitude à adopter dans l’avenir selon le chef de l’état.

Parlant de la réduction progressive des militaires burundais au sein de l’Amission, le chef de l’état trouve qu’il est normal et que cela est dû au retour progressif de la paix et sécurité dans ce pays. Président Pierre Nkurunziza a tranquillisé le public disant que cela ne causera pas de répercutions sur l’économie nationale.

Répondant à la question portant sur la politique de villagisation, Il a fait savoir que les burundais sont appelés à changer leur façon de vivre pour arriver à se développer. "Vivre ensemble dans les villages, est l’une de voies qui ouvre les horizons fiables au développement". Il a promis que le Gouvernement compte y apporter à partir de l’année prochaine, des infrastructures telles que : l’eau, l’électricité, les écoles et centres de santé. Le chef de l’état dit que les sources de financement du plan directeur de la ville de Bujumbura 2045restent les burundais eux-mêmes et du Gouvernement.

Concernant l’économie, le chef de l’état a annoncé qu’aucun pays au monde ne s’est développé par les aides mais plutôt suite au travail de ses citoyens. Pour lui, les prévisions d’extraction de terre rare récemment découverte dans la province de Bujumbura sont de plus de 70 ans. Il a souligné que d’autres gisements avaient été identifiés par les colons depuis 1930. Avec ces richesses, le pays pourra se construire des infrastructures de longue durée de vie, assurer les réserves financières ainsi que les devises. Les intérêts sont énormes et multiples notamment la construction de l’institut supérieur des recherches de minerais, les routes, ... Il recommande aux burundais de contribuer pour assurer la paix et la sécurité.

Le chef de l’état a activement apprécié le travail des burundais pour se construire des infrastructures sportives au moyen des travaux de développement communautaire. Il a rassuré que le Gouvernement envisage construire le premier stade dans un proche avenir. Les terrains de basket, volleyball, handball etc, le chef de l’état dit qu’au cours de l’année 2018, les efforts seront canalisés à la construction progressive de ces stades. Il a fait remarqué qu’avec l’an 2018, chaque commune sera dotée d’un stade de basket et celui de volleyball qui seront érigés au moyen des travaux communautaire.

Retour
Discours: President et autres

ADDRESS TO THE NATION BY H.E. PIERRE NKURUNZIZA PRESIDENT OF THE REPUBLIC ON THE OCCASION OF THE NEW YEAR 2018

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves