AUJOURD'HUI
111
SEMAINE DERNIERE
2484
PAGES VUES
427900
TOTAL VISITES
454871

Célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance du Burundi dans les provinces

BUJUMBURA, 3 juil 2018 : Le Burundi a célébré le lundi 2 juillet 2018, à travers tout le pays, le 56ème anniversaire de son indépendance normalement célébrée le 1er juillet de chaque année. Un peu partout au chef-lieu des provinces, les cérémonies ont débuté par le dépôt des gerbes de fleurs aux monuments provinciaux dédiés à l’Indépendance, suivi par des défilés populaires, agrémentés par un défilé des corps de défense et de sécurité.

A Cibitoke (nord-ouest), le gouverneur de province, M. Joseph Iteriteka est revenu sur le traité de Kiganda, du 6 juin 1903, en province Muramvya (centre-ouest), cédant le Burundi aux colonisateurs allemands, suivis par les Belges qui ont tous maltraité les Burundais et pillé le pays de 1919 à 1962. Il a précisé que l’année 2018 a été consacrée « année de décisions pour les citoyens burundais ». Il a rappelé que la fête du 56ème anniversaire de l’indépendance arrive quelques jours après le référendum organisé sans financement extérieur, ce qui concrétise l’indépendance des Burundais. Le gouverneur Iteriteka a souligné que cette célébration arrive au moment où la paix et la sécurité règnent dans tout le pays avec des dirigeants élus démocratiquement, avant d’exhorter tout le monde à s’atteler aux activités de développement et à se préparer pour la célébration de la fête des communes, prévue au mois d’août, une occasion d’inaugurer des œuvres construites par la population pendant les travaux de développement communautaires.

A Kayanza (nord), le gouverneur de province, M. Anicet Ndayizeye a profité de cette occasion pour inviter la population à apporter, chacune, sa contribution pour l’achèvement de certains projets déjà en cours et ceux en perspective. Il a invité les habitants de la province Kayanza qui cohabitent pacifiquement dans leurs communes, de constituer une force non négligeable, pouvant faciliter le développement. Il est revenu par la suite au long parcours du Burundi pour l’acquisition de son indépendance et la manière dont le Burundi doit entretenir cet acquit. M. Ndayizeye a, en marge de son discours, fait savoir que l’unité de la population de Kayanza et son importance en effectif constituent des éléments importants pour la consolidation de l’indépendance, par le biais des travaux de développement. De ce fait, le gouverneur de Kayanza a appelé la population à mettre à contribution ces deux éléments comme atouts pour développer la province en participant surtout à la mise en exécution des projets de développement à l’agenda au niveau provincial, en plus des projets que les communes doivent mettre en exécution. Il s’agit entre autres des travaux de finissage du stade de Gatwaro, de la construction du bureau provincial mais également de la mise en place d’une radio communautaire au niveau de cette province. M. Ndayizeye a, en cette période d’été, rappelé qu’il ne s’agit pas d’une période de vacances, mais plutôt d’un moment propice pour s’atteler aux travaux de développement des communes respectives, mais également pour s’auto développer par différents travaux agricoles. Il est à signaler que ces cérémonies ont vu la participation des députés élus dans la circonscription de Kayanza, des chefs de services provinciaux et communaux, des représentants des forces de l’ordre et de sécurité, des responsables judiciaires et bien d’autres.

A Gitega (centre), le gouverneur de province, M. Venant Manirambona a transmis à la population le message que le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza avait adressé à la nation le 1er juillet. Ce message appelle tout le peuple burundais à apporter sa contribution dans la préservation de l’indépendance nationale, la sauvegarde de ses acquis et la bonne gestion du patrimoine nationale. Le chef de l’Etat a remercié le Tout Puissant qui a doté le Burundi des leaders qui ont milité pour que le pays accède à l’indépendance, même jusqu’à sacrifier leurs vies. Il a cité notamment le prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance, et le 1er ministre Pierre Ngendandumwe. Il a aussi rendu un hommage particulier aux rois Ntare Rushatsi Cambarantama (1850-1852), Ntare Rugamba (1795-1852) et Mwezi Gisabo (1852-1908), qui ont lutté vaillamment pour la dignité du peuple burundais. Le même message du président de la République a félicité les Burundais pour le pas important franchi dans le recouvrement de la souveraineté nationale, notamment dans le domaine politique et le processus démocratique. Parmi les acquis de l’indépendance, il a cité notamment le maintien de la paix et de la sécurité à travers le pays, et l’envoi des forces de défense et de sécurité pour le maintien de la paix en Somalie et en Centrafrique. Les Burundais ont également élus des institutions nationales et viennent d’élire la Constitution. Le message à la nation n’a pas manqué de mettre en garde tous ceux qui se livrent aux malversations économiques et à la mauvaise gestion du patrimoine national. Il appelle tout un chacun à changer de mentalité et à s’impliquer pour que le Burundi puisse atteindre l’indépendance économique.

A Makamba (sud), après la lecture du message à la nation du chef de l’Etat par le gouverneur de province, M. Gad Niyukuri, ce dernier a demandé à la population de consolider et d’opérationnaliser les comités mixtes de sécurité, de cultiver dans les marais, de s’atteler aux travaux de développement communautaire, tout en demandant aux jeunes de participer activement aux travaux du camp de travail organisé à leur intention dans les grandes vacances. Enfin, il a primé deux groupes qui se sont démarqués au cours du défilé, à savoir l’école Sainte Thérèse, le groupe culturel Agasimbo de Kayogoro et le directeur du lycée communal de Nyabigina, M. Raymond Nyanduruko, pour sa participation au défilé et sa contribution dans l’éducation des élèves au lycée de Makamba et ailleurs.

A Cankuzo (est), après la lecture du message à la nation, le gouverneur de province, M. Désiré Njiji a prodigué beaucoup de conseils à la population, en insistant essentiellement sur la protection de l’environnement, la lutte contre la faim et la pauvreté en exploitant tous les marais et la conservation des récoltes de la saison B dans des hangars communautaires, en vue d’éviter le gaspillage et la famine. La population a été également sensibilisée sur la contribution aux élections de 2020, la participation massive au camp de travail prévu pour la jeunesse pendant les grandes vacances et la scolarisation de tous les enfants à la prochaine année scolaire. Les cérémonies ont été clôturées par la remise des prix aux meilleurs prestataires et encadreurs coopératives d’agriculture, la distribution des cartes d’assistance maladie et des vivres aux plus vulnérables.

En province Bujumbura (ouest), le discours de circonstance qui était celui du président de République à la nation a été lu intégralement par le gouverneur Mme Nadine Gacuti, avant de décerner des prix à ceux qui se sont distingués le mieux dans l’accomplissement de leurs tâches. Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Isare, M. Gilbert Niyonkuru a affirmé que la population s’attèle aux travaux de développement. Des sketches rappelant la période coloniale où les Burundais étaient obligés d’offrir des œufs, du beurre et des bœufs aux colons et des danses traditionnelles, y compris les tambours ont agrémenté cette fête.

A Rumonge (sud-ouest), le discours de circonstance a été prononcé par le gouverneur de la province, M. Juvénal Bigirimana qui a lu le discours du président de la République à la nation. Après ce discours, M. Bigirimana a conseillé aux hommes d’affaires natifs de Rumonge qui investissent ailleurs de rapporter leurs capitaux chez eux, afin de développer leur toute nouvelle province, créée en 2015. Il a en outre invité la population à participer encore massivement à la prochaine fête des communes, célébrée le samedi de la 1ère semaine du mois d’août. M. Bigirimana a énuméré des œuvres déjà réalisées et d’autres en cours, faisant savoir qu’elles vont être inaugurées à partir de cette date. Ce sont entre autres des bureaux des chefs collinaires qui vont être inaugurés jusqu’à la fin de cette année. Il a également appelé la population à soutenir le projet de construction des bureaux provinciaux dont les travaux vont commencer au mois de janvier 2019.

A Muyinga (nord-est), au cours de la messe d’action de grâce officiée pour célébrer le 56ème anniversaire de l’indépendance nationale, l’évêque du diocèse catholique, Mgr Joachim Ntahondereye a appelé la population, surtout les différents responsables provinciaux, à consolider l’unité, la paix et la sécurité pour raffermir l’indépendance nationale. Mgr Ntahondereye a appelé les chrétiens à marcher dans la voie tracée par le Christ, notamment par l’amour et la compréhension mutuelle. Il a regretté le fait que les Burundais célébraient 56 ans d’indépendance au moment où certains compatriotes tuent encore leurs frères et sœurs. Mgr Ntahondereye s’est dit choqué de la mort, dernièrement, d’un cadre de la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage. Il a conseillé tout un chacun de manger à la sueur de son front et à couper court avec l’esprit de s’accaparer des biens d’autrui, après avoir versé le sang des innocents. Pour lui, l’indépendance ne signifierait rien si les gens ne vivent pas dans la liberté et la tranquillité. Il a exhorté les gestionnaires de l’administration, de la justice et du secteur de la sécurité à respecter et faire respecter la vie humaine. D’après ce prélat, les chrétiens et les autres burundais doivent bannir l’exclusion de leur semblable, en vue de montrer réellement que l’indépendance nationale a donné un plus aux burundais. Après la messe, les cérémonies se sont poursuivies au monument érigé en mémoire du prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance, pour se clôturer au terrain de football de Mukoni où le gouverneur de province a livré le message du jour, après un grand défilé des forces vives de la nation.

A Rutana (sud-est), dans une messe catholique célébrée en la cathédrale Saint Joseph par l’évêque du diocèse de Rutana, Mgr Bonaventure Nahimana, il est revenu sur le passé douloureux qu’a connu le pays avant l’indépendance et même après. Il a indiqué qu’après la mort du prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance, le pays a été plongé dans des problèmes sérieux, car il y a eu des morts et des exilés, alors que Dieu a donné le pays pour y faire vivre tous ses ressortissants. Pour l’évêque, une journée pareille est pour les chrétiens une occasion de jeter un regard rétrospectif pour voir si l’héritage que nous a légué le héros de l’indépendance a été sauvegardé, ceci pour devoir se corriger afin que le pays aille toujours de l’avant. Après cette messe, il y a eu dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’indépendance qui se trouve dans une jonction entre deux routes que le prince Louis Rwagasore a emprunté pour dérouter les colons belges qui venaient l’arrêter et l’empêcher d’enseigner son parti à la population. Deux allocutions ont été prononcées à cet endroit, l’une de bienvenue de l’administrateur de la commune Rutana et l’autre du président de la République qui a été lu intégralement par le nouveau gouverneur de cette province, M. Fidèle Minani.

A Ngozi (nord), le gouverneur de province, M. Albert Nduwimana a lu le message du jour qui reprenait l’intégralité du discours du chef de l’Etat prononcé la veille, à l’occasion du 56ème anniversaire de l’indépendance du Burundi. Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Ngozi, M. Songambere Radjabu avait fait savoir que la population de Ngozi se réjouit de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté du Burundi. Il a cependant demandé à tous les habitants de Ngozi de faire une auto évaluation pour voir le pas franchi en matière de développement, car selon ce responsable communal, il n’y a pas d’indépendance effective dans la pauvreté.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de Son Excellence le Président de la République lors du lancement du Plan National de Développement

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves