AUJOURD'HUI
111
SEMAINE DERNIERE
2484
PAGES VUES
427900
TOTAL VISITES
454871

L’inspection générale de l’enseignement est en train d’évaluer l’état des écoles privées

BUJUMBURA, 31 août 2018 : L’ordonnance ministérielle N° 610/1961 du 24/10/2016 portant fixation des normes pour ouverture, agrément et des conditions de fermeture d’une école privée est en train d’être mise en application en ce qui concerne l’évaluation à mi-parcours.

Selon cette ordonnance, tous les six mois, les services d’inspection doivent établir pour chaque école, l’état de mise en conformité avec les exigences de cette ordonnance. Les écoles privées qui étaient fonctionnelles lors de la signature de l’ordonnance disposaient d’un délai de trois ans pour se conformer aux dispositions de la présente ordonnance.

Les normes d’ouverture se basent évidemment au personnel administratif, au personnel enseignant, aux infrastructures et aux équipements. Pour le personnel administratif, on contrôle les qualifications requises pour être directeur et préfet des études. Les diplômes acceptables pour le personnel administratif varient du niveau D7 au niveau licence suivant les cycles d’enseignement que comprend l’établissement. L’école doit disposer d’un économe ou d’un secrétaire comptable de niveau A2 en Gestion comptable ou en Economie familiale. Le recrutement d’un secrétaire est exigé pour une école dont l’effectif atteint 500 élèves. Pour le personnel enseignant, les diplômes D7 et D6 sont acceptés pour une école qui n’organise pas le quatrième cycle de l’école fondamentale.

Concernant les infrastructures, le terrain sur lequel est érigé une école doit être accessible et d’une superficie d’au moins 50 ares. La parcelle doit être délimitée, clôturée, bien entretenue et à l’abri des nuisances telles que les bruits, les odeurs et les agents infectieux. La cour de récréation doit avoir une superficie de deux mètres carrés, par élève. Les bâtiments administratifs, les salles de classe, la salle des professeurs, la bibliothèque, le laboratoire, la salle informatique et les sanitaires ont des normes exigées pour qu’une école soit agrée. Il s’agit des dimensions, des équipements, des normes environnementales pour les sanitaires, du groupe électrogène de secours pour la section informatique.

Cette ordonnance précise qu’aucune école ne peut décider de déménager d’un site à un autre ou de fermer ses portes sans aviser le ministre de tutelle au moins une année à l’avance.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de Son Excellence le Président de la République lors du lancement du Plan National de Développement

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves