AUJOURD'HUI
111
SEMAINE DERNIERE
2484
PAGES VUES
427900
TOTAL VISITES
454871

Vers le renforcement du système de santé burundais grâce à l’appui financier de l’UE

BUJUMBURA, 8 sept 2018 : Le Burundi va évoluer vers le renforcement de son système de santé grâce à l’appui financier de l’Union européenne (UE), a annoncé vendredi le 7 septembre 2018, à Bujumbura, Dr Thaddée Ndikumana, ministre burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida. Le ministre en charge de la Santé publique tenait un point de presse en marge de la clôture d’une réunion en rapport avec l’appui financier de l’UE au Burundi pour un montant de 45 millions d’euros.

"Cet appui vient renforcer le système de santé burundais. Pour ce faire, nous avons tenu à inviter nos collaborateurs au niveau intermédiaire, dont les médecins provinciaux et les médecins chefs de districts, pour qu’ils puissent eux-mêmes s’approprier de ce projet", a-t-il précisé.

Le renforcement du système sanitaire burundais par ce projet est attesté par le fait que ce dernier sera centré sur le patient, a ajouté le ministre Ndikumana, soulignant qu’en vue d’un meilleur accueil du patient, les autorités sanitaires nationales ont décidé de rehausser le plateau technique. Des représentants des ministères burundais en charge du Genre, de l’Education et des Finances ont pris part également à ces assises.

"On pourra également mettre à contribution les agents de santé communautaire qui seront regroupés en associations, et cela viendra renforcer les efforts du gouvernement burundais", a-t-il expliqué.

M. Ndikumana a saisi l’occasion pour annoncer que les autorités sanitaires burundaises, en partenariat avec la représentation de l’UE dans le pays, comptent "accélérer le processus d’élaboration et de finalisation du projet" pour que d’ici janvier 2019, la mise en œuvre effective du projet ad hoc puisse démarrer. Il avait auparavant présidé une réunion d’évaluation des réalisations des deux dernières années par "l’instance de coordination nationale au Burundi (ICN-Burundi)" des subventions du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Sur ce, il s’est réjoui du niveau des réalisations déjà faites par l’ICN-Burundi en la matière, en citant notamment le suivi de la mise en œuvre des subventions financées par le Fonds mondial contre les trois maladies ci-haut citées.

Le ministre Ndikumana en a profité pour signaler aussi que ces assises se sont penchées sur le choix des membres de l’ICN-Burundi. En effet, a-t-il rappelé, le mandat de représentation dans cette instance est de deux ans.

"De ce fait, on a relevé qu’il y avait des textes juridiques à analyser soigneusement pour que les représentations dans cette instance nationale puissent être en parfaite harmonie avec la loi burundaise", a-t-il affirmé.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de Son Excellence le Président de la République lors du lancement du Plan National de Développement

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves