AUJOURD'HUI
103
SEMAINE DERNIERE
2414
PAGES VUES
446357
TOTAL VISITES
479646

Le chef de l’Etat anime une séance de moralisation au personnel en charge de la justice

KAYANZA, 3 nov 2018 : Le président de la République du Burundi M. Pierre Nkurunziza a animé vendredi le 2 novembre 2018, en province de Kayanza (nord du Burundi), une séance de moralisation à l’intention des fonctionnaires du secteur de la magistrature en provenance de toutes les provinces du pays, une séance qui a eu lieu à Musumba Hill’s Hotel en commune Kayanza.

Dans une interview accordée à la presse, le porte-parole du président de la République du Burundi M. Jean Claude Karerwa Ndenzako a indiqué que cette séance s’inscrit dans la continuité de sa campagne de moralisation de la société et que celle tenue ce vendredi concernait les cadres de la magistrature notamment les magistrats, les notaires et les membres du barreau.

Selon M. Karerwa, le chef de l’État a dit que cette séance de moralisation était axée sur trois chapitres. Le premier chapitre consistait à apprendre aux responsables en charge de la magistrature ce qui a caractérisé le Burundi ancestral. Le deuxième chapitre concernait à apprendre ce qui a marqué le Burundi pendant la période coloniale que postcoloniale, tandis que le troisième chapitre était axé sur le vécu quotidien du Burundi surtout celui relatif à la justice.

M. Karerwa a, par la suite, signalé qu’avant de commencer son enseignement, M. Pierre Nkurunziza a donné quelques minutes à ses conseillers principaux où le premier a parlé du néocolonialisme et de l’impérialisme tandis que le second a orienté son enseignement sur la civilisation burundaise. Cependant, le porte-parole du chef de l’État a indiqué que, prenant la parole à son tour, le président de la République a prodigué des conseils aux participants à cette séance où il les a invités à puiser profondément dans la morale, dans le droit, dans la vertu ainsi que dans d’autres sources normatives de comportement pour redorer les blasons de la justice burundaise.

Selon toujours M. Karerwa, le chef de l’État a rappelé aux cadres présents à ladite séance que, traditionnellement, le fait de ne pas rendre la justice en bonne et due forme a poussé certaines personnes à se lever pour la revendication de leurs droits confisqués du fait du manque de justice. Il a, à cette occasion fait un clin d’œil aux responsables œuvrant dans le secteur judiciaire de privilégier avant tout la justice et l’équité et de ne pas mettre en avant les juridictions quand bien même elles jouent un rôle important, mais plutôt de travailler à ce que la justice remporte surtout pour éviter que le Burundi tourne dans le passé sombre.

En marge de cette séance de moralisation, le président de la république a, dans le cadre de l’inauguration des œuvres comptant pour le 50ème anniversaire de l’indépendance, inauguré le bloc destiné à la pédiatrie se trouvant à l’hôpital de référence de Kayanza, un bâtiment construit grâce aux efforts de la population en provenance de différents centres de santé de la province sanitaire de Kayanza, de la contribution en provenance de l’hôpital de Kayanza en plus de l’appui du bureau présidentiel.

Signalons que le coût de cette infrastructure s’évalue, selon le médecin directeur de cet hôpital Dr. Joachim Barakenguza, à 387 000 000 FBu et sa capacité d’accueil est estimée à 66 places bien équipées où chaque enfant malade aura à occuper un lit.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies lors de la présentation du rapport A/HRC/39/63 de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme au Burundi devant la 3ème Commission de l’AG,

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves