AUJOURD'HUI
47
SEMAINE DERNIERE
3060
PAGES VUES
562805
TOTAL VISITES
624767

Des numéros verts pour alerter en cas de suspicion d’Ebola

BUJUMBURA, 31jan 2019 : En cas de suspicion d’une personne qui présente certains de ces symptômes d’Ebola, il faut appeler au 109,113 ou 117, selon le ministère en charge de la santé publique et la lutte contre le sida. Cette maladie n’est pas signalée au Burundi, rassure le ministère en charge de la santé publique et de la lutte contre le sida. Cependant, elle a déjà fait plusieurs victimes en république démocratique du Congo (RDC), pays voisin, ce qui fait que 20 districts sanitaires du Burundi frontaliers avec ce pays sont prioritaires dans la sensibilisation pour la prévention de cette maladie dont le taux de mortalité est très élevé (90%).

Selon M. Jean Louis Miango membre de la cellule en charge de la lutte contre la maladie d’Ebola au ministère de la santé publique, cette maladie est causée par un virus qui se manifeste par une fièvre brusque et intense, très contagieuse et très mortelle. Au début, la maladie à virus Ebola se manifeste d’ après lui par la fièvre brusque et intense supérieure à 38,5 degré, les maux de tête, le manque d’appétit, la fatigue intense et des douleurs généralisées, les maux de ventre, vomissements et diarrhée.

A un stade avancé, la maladie se manifeste par une éruption cutanée, la rougeur des yeux, le saignement dans les orifices sans oublier que le malade peut provoquer des hémorragies internes. Les symptômes de cette maladie se manifestent de 2 à 21 jours après la contamination précise Miango ajoutant que le virus d’Ebola se transmet de l’animal sauvage à l’homme et interhumain. Il fait savoir, avec fermeté, qu’il est interdit de consommer les nourritures ou fruits touchés par les animaux sauvages contaminés par le virus d’Ebola ; de consommer la viande des animaux sauvages contaminés ou les toucher. Il est également interdit de toucher sans protection une personne malade ou morte d’Ebola, de toucher sans protection des liquides ou secrétions d’une personne malade d’Ebola à savoir la sueur, le sang, la salive, les spermes, les vomis et les selles et de toucher sans protection sur tout matériel utilisé par le malade d’Ebola.

Pour se prévenir contre cette maladie, M. Miango fait savoir qu’il faut éviter de serrer la main en se saluant, de laver régulièrement les mains avec de l’eau propre et du savon, de ne pas toucher un malade d’Ebola ou ses liquides corporels sans protection, de ne pas toucher sur la dépouille mortelle d’Ebola sans protection, éviter de consommer de la viande des animaux trouvés morts, de bruler tous les habits et tous les restes d’une victime d’Ebola avec une protection appropriée. Il est aussi interdit de manger dans le même plat, de ne pas boire dans la même tasse et de ne pas dormir dans le même lit avec une personne malade.

Il conseille la population d’éviter les pratiques traditionnelles favorisant la transmission de la maladie comme les rituels funéraires, les repas collectifs, le lavage du corps et la transportation des corps. Un traitement précoce, qui est par ailleurs gratuit, augmente les chances de survie, a-t-il signalé.

abp

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE A LA NATION DU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE 4 ANS APRES LA PRESTATION DE SERMENT SUITE AUX ELECTIONS DE 2015

Burundi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves